Coronavirus : quand et comment en finir ?

Plus de 2 milliards de personnes sont confiées chez elles pour au moins 2 semaines, et différentes autorités sanitaires occidentales estiment que ça pourrait aller jusqu’à 12 semaines de confinement, alors que dans les autres pays qui n’ont encore pas opté pour le confinement obligatoire prient les seniors de rester chez eux. Quant aux spéculations sur l’économie, on parle de croissance à deux chiffres, sous le zéro ! Le monde s’en sortira-t-il de cette crise sanitaire sans précédent ? Des spécialistes britanniques vous répondent.

Le premier cas de coronavirus dans le monde a été signalé en Chine en décembre 2019 par des médecins chinois à Wuhan dans la province de Hubei. Moins de 3 mois plus tard, et à la date du 26 Mars 2020, le monde enregistre 491 623 contaminations, 22 169 décès et 118 245 guérisons. Plusieurs pays où le coronavirus connait une très forte propagation ne recourent plus au dépistage au cas par cas, la contagion au covid-19 étant généralisée.

Afin de lutter contre la propagation de cette nouvelle maladie contagieuse, l’Organisation Mondiale de la Santé a conseillé de prendre des mesures barrières dont notamment la distanciation sociale et l’hygiène corporelle.

Les mesures de distanciation sociale peuvent contribuer à réduire la transmission et aider les systèmes de santé à faire face à la crise. Se laver les mains et tousser dans le coude permet aussi de réduire le risque pour soi-même et pour les autres. 

Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, Directeur Générale de l’OMS, point de presse sur la COVID-19 – 16 mars 2020

En Grande Bretagne, et à partir du 21 mars, les autorités ont appelé les personnes souffrantes de problèmes de santé chronique, les personnes âgées de plus 70 ans et les femmes enceintes à se confiner chez elles pendant au moins 12 semaines. Mais cela veut il dire que les gouvernements pourront « inverser la courbe » des contaminations au coronavirus dans 3 mois ? Le monde pourra-t-il s’en sortir de l’épidémie dans les 3 prochains mois ?

Pendant ce temps les avis de plusieurs scientifiques dans le monde se convergent sur le fait qu’il n y a pas de « délai » de sortie de cette crise, cela dépend de l’approche prise par les autorités de chaque pays, sur l’efficacité de la prise en charge des personnes contaminées et la capacité des établissements hospitaliers à accueillir des urgences.

Quand est ce qu’on reprendra votre vie normale ?

Mettre des délais [en ce qui concerne la crise du coronavirus] n’est pas possible.

Conseiller scientifique en chef du Royaume-Uni, Sir Patrick Vallance

A titre d’exemple, l’approche de l’immunité collective, qui a fait couler beaucoup d’encre au Royaume Uni, nécessitera pas moins d’un an pour être possible. Alors, pour combien de temps l’épidémie de coronavirus se poursuivra ? et quand espérer revenir à une vie normale ?

Quand le coronavirus disparaîtra ?

« Il est impossible de fixer une date », a déclaré à The Independent le Dr Simon Clarke, professeur de microbiologie cellulaire à l’Université de Reading. « Si quelqu’un vous donne un délai pour la fin du coronavirus, c’est qu’il regarde dans une boule de cristal », avant de poursuivre « Le virus est répandu maintenant, et il restera avec nous pour toujours ».

Il précise que la situation est particulièrement difficile, il suffit que le virus soit porté par des personnes asymptomatiques, avant de se propager une autre fois dans la population. « Il n’y a aucune raison de dire que [le virus] ne continuera pas à contaminer à l’avenir ». a-t-il ajouté.

Dr Jenna Macciochi, immunologiste à l’Université de Sussex est catégorique « Nous ne savons pas actuellement pour quand ça va durer ». Avant d’ajouter : « C’est une question à laquelle nous voulons probablement tous avoir une réponse, et je doute que quiconque puisse y répondre avec certitude, car cela dépend de nombreux facteurs. »

« Il est impossible de donner un calendrier sceintifiquement valable » confirme Robert Dingwall, professeur de sciences sociales à l’Université de Nottingham Trent.

Michael Head, chercheur principal en santé mondiale à l’Université de Southampton, affirme qu’il difficile de mettre une modélisation ou un prévision précise car il s’git d’un nouveau virus et l’ampleur de cette pandémie est sans précédent dans la mémoire vivante.

Le confinement général pourra-t-il réduire la propagation du coronavirus ?

En Chine, comme en Italie, en France, en Espagne, et plus récemment au Royaume Uni, sans oublier les pays d’Afrique du nord comme la Tunisie, l’Algérie et le Maroc, au moyen-orient, en Inde et un peu partout dans les quatre coins de la planète, les autorités ont mis en œuvre des mesures très strictes pour lutter contre la propagation se basant essentiellement sur la limitation des déplacements de la population. Des villes entières sont mises sous confinement général obligatoire, ne permettant qu’à quelques personnes de quitter la maison en cas d’urgence absolue.

Une telle mesure permettra-t-elle de raccourcir la durée de vie du coronavirus ?

Oui et non, tout dépendra de l’application de cette mesure par les gens eux-mêmes, confirme Dr Macciochi. « Mais même avec ces mesures, nous n’avons aucune idée sur la durée », dit-elle. « Et si nous laissons les gens revenir à la normale trop rapidement, cela pourrait se retourner contre nous. Si nous suspendions le confinement pendant une courte période, il y a une chance que la contagion reprenne. »

Un verrouillage pourrait-il réduire la propagation?
Dans d’autres pays européens comme l’Italie, les autorités ont mis en œuvre des mesures beaucoup plus strictes pour lutter contre la propagation, mettant tout le monde sous contrôle et ne permettant à un petit nombre de personnes de quitter la maison en cas d’urgence ou d’obtenir de la nourriture et des médicaments.

Une telle mesure fonctionnerait-elle au Royaume-Uni pour raccourcir la durée de vie des coronavirus? Le Dr Macciochi dit que la réduction du virus de cette manière dépendra de la façon dont les stratégies seront adoptées par les gens.

Pourrions-nous obtenir un vaccin contre le coronavirus?

A long terme, un vaccin contre le coronavirus sera le salue pour en finir une fois pour toute avec cette pandémie. Le conseiller médical en chef du Royaume-Uni, le professeur Chris Whitty, a déclaré: « c’est un moyen de s’en sortir et nous espérons tous que cela se produira le plus rapidement possible ».

Le Dr Clarke confirme cette solution, le développement d’un vaccin est la clé pour arrêter le coronavirus, nous pouvons également mettre en place des systèmes plus efficaces pour en détecter les symptômes et contrôler ainsi la propagation, mais cela ne nous permettra pas de nous en débarrasser « le vaccin est la clé » a-t-il confirmé.

Aux États-Unis un vaccin expérimental a été administré à une jeune bénévole, après que les chercheurs aient donné leur autorisation de s’en passer du test sur les animaux.

A l’avenir, si plus de 60% de la population soit vaccinée contre ce virus, on développera ce que les scientifiques appellent « une immunité collective », ce qui signifie que le virus ne pourra plus se propager facilement. Cette immunité collective peut également être obtenue simplement en permettant au virus de se répandre largement et en laissant les systèmes immunitaires individuels développer une réponse au virus, au risque de faire des ravages notamment auprès des seniors et des personnes particulièrement fragiles. Mais cette approche est très controversée.

Le professeur Dingwall déclare: « Le coronavirus sera endémique (comme la grippe saisonnière) jusqu’à l’invention d’un vaccin sûr et efficace, qui peut être utilisé à grande échelle ».

Vous aimerez aussi...

3 réponses

  1. Amelia dit :

    un article super intéressant, mais qui fait peur en même temps.

  2. Leo dit :

    Enfin les choses sont claires !!!

    • corona dit :

      les scientifiques ne veulent pas s’exprimer sur les délais du coronavirus, et c’est pas si clair car il s’agit d’un nouveau virus, l’accélération de sa propagation risque de concentrer les efforts sur les moyens pour le freiner d’abord !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *